Publications

La Revue française de Généalogie

Je collabore régulièrement à la Revue Française de Généalogie (RFG). Je suis l’auteur d’articles thématiques qui visent à décrire les fonds appropriés et la façon de les aborder, comme par exemple Un gendarme dans la famille (n° 170), Sur le chemin des douaniers (n° 194), Les archives des Invalides (n° 210). Ou qui mettent en lumière des services d’archives peu ou mal connus des généalogistes comme Les archives du personnel militaire (n° 221), article référencé sur le site du Service historique de la Défense (SHD), ou le Centre des archives économiques et financières (CAEF) en juin 2017 (n° 230).

Au fil de cette collaboration j’ai eu l’occasion d’apporter ma contribution à des numéros spéciaux, en particulier des numéros de référence consacrés aux trois conflits majeurs que la France a connus, la guerre franco-allemande de 1870 et les deux guerres mondiales, auxquels s’est ajouté en novembre 2016 un quatrième numéro couvrant la période 1792-1815, celle des guerres de la Révolution et du Premier Empire.


Généalogie magazine

En avril 2001, Francis Christian, directeur de Généalogie magazine a été le premier à m’ouvrir les colonnes d’une revue spécialisée dans la généalogie. J’y ai publié un article sur la pratique du « concordat » dans l’armée de l’Ancien Régime (n° 203). Puis à partir d’octobre 2002 et du numéro 219 j’ai repris la rubrique « faire parler les documents » de ce mensuel, succédant ainsi au colonel Jean Réveillez.
Pendant les années qui ont suivi j’ai donc publié de nombreux articles sur des aspects divers de la recherche généalogique. Traitant, dans une approche concrète, aussi bien des profils militaires que des recherches foncières, des archives notariales que des fonds judiciaires, je conviais le lecteur à me suivre dans mes enquêtes. Souvent la recherche se muait en feuilleton et trouvait son épilogue (si elle le trouvait) plusieurs numéros après le début des investigations. Ça été le cas avec La maison au médaillon (numéros 230, 232, 233), La silhouette d’un investisseur (256, 257, 258), Pas de fumée sans feu (259 et 262), ou encore Un cas pas forcément pratique (283 à 287, et 295).
Ma dernière contribution portait sur le cas des enfants illégitimes, abandonnés ou non, avant la Révolution (Ces enfants en marge de la généalogie, numéro double 322-323 et n° 324 datés d’avril 2012).


Ouvrages, contributions diverses

Aux tout débuts du bimensuel Votre Généalogie j’ai apporté ma contribution avec deux articles parus en 2005. Dans les premiers temps de mon activité j’ai encore publié dans des magazines en ligne comme Histoire-Généalogie. Plus récemment j’ai publié sur le blog francophone de MyHeritage, à l’occasion du centenaire 14-18, à propos des fiches matricules, des journaux des marches et opérations, des Morts pour la France et des blessés.

J’ai aussi participé à une aventure collective avec la publication de l’ouvrage Généalogistes, anecdotes de professionnels (éditions En Famille, 2007). Ce recueil avait pour objectif de mieux faire connaître notre profession dans ses différentes spécialités, généalogie familiale et généalogie successorale. J’en ai rédigé la préface et la postface.

Je suis l’auteur d’un guide paru en 2012 aux éditions Archives et Culture, Retrouver un ancêtre grognard. J’y décris les sources disponibles et les méthodes pour pister l’un de ces combattants des guerres de la Révolution et de l’Empire. Ce guide a fait l’objet d’une nouvelle édition, revue et augmentée, en septembre 2016. Les changements majeurs de certains sites internet référencés rendaient la révision impérative. J’ai profité de l’occasion pour faire figurer de nouveaux thèmes. Le titre aussi a été modifié devenant Retrouver un ancêtre soldat de la Révolution ou de l’Empire.